Blog & Séjours

BLOG & SÉJOURS

Investir pour votre santé

En France, beaucoup pensent que les thérapies douces et méthodes de santé naturelle coûtent trop cher. Le shiatsu n'y échappe pas. C'est vrai. Pourquoi devrions-nous payer pour rester en bonne santé alors que nous sommes remboursés lorsqu'on est malade ?

Quelle bizzarerie intellectuelle...


Nous trouvons généralement normal de payer un garagiste pour réviser son véhicule ou un plombier pour réparer une fuite d'eau dans son logement. Mais lorsqu'il s'agit de dépenser de l'argent pour sa santé les choses se compliquent. Notre santé humaine passerait-elle après les tâches quotidiennes et les soucis matériels domestiques ?

Prendre soin de soi en s'offrant une séance participerait alors à une démarche personnelle courageuse et responsable ?



Certains disent : je ne fais pas de shiatsu car je n'y crois.


Pourquoi pas. On a le droit. Si l'on croit justement que le shiatsu est une affaire de croyance ; ce qui n'est clairement pas le cas mais seuls ceux qui connaissent le shiatsu le savent déjà.



D'autres s'exclament : une séance à 60 euros et non remboursée en plus, c'est vraiment une "médecine" pour les riches !


Pourquoi pas. On a le droit. Si les cabinets n'étaient remplis que de personnes aisées mais ce n'est clairement pas le cas mais seuls ceux qui connaissent le shiatsu le savent déjà.




Les derniers soufflent parfois : si ce n'est pas remboursé alors cela ne doit pas être très sérieux...


Pourquoi pas. On a le droit. Si on aime dire n'importe quoi pour le plaisir de le dire ou de combler peut-être certaines peurs ou ignorances.

Nous le savons bien ces remarques ne tiennent pas deux secondes avec une posture honnête et cohérente. Ce type de pensée est à mon sens un manque de respect pour les millions de personnes qui utilisent ces techniques à travers le monde. Nous sommes alors sans doute dans quelque chose de différent.


Quelles sont les raisons qui poussent ou qui freinent les personnes à consulter des praticiens en shiatsu ?


Les raisons profondes sont facilement explicables mais laissons-les de côté pour l'instant. Tout le monde le sait : les préjugés ont la vie dure. Parmi eux, les croyances et les mauvaises habitudes structurent particulièrement les comportements humains.

Aussi comme dans toute nation, tout pays, tout peuple, la société française a un héritage culturel basé sur des politiques, des choix socio-économiques mais aussi des positionnements de la médecine.

Les responsables de notre médecine ont souvent vu d'un "mauvais œil" les disciplines venues d'ailleurs. Même si ces médecines historiques suivent aussi des protocoles scientifiques et reconnus comme par exemple en Chine ou au Japon. Elles n'ont pas toujours bonne presse en France car leur caractère d'efficacité scientifique ne serait pas démontré ou même démontrable pour certains "experts".

Ainsi, entre les phénomènes culturels, les acquis sociaux de l'après-guerre, la mentalité collective, la vision péjorative voire médisante des pratiques alternatives, le shiatsu ne fait pas parti des soins pris en charge par la CPAM.



Plutôt une bonne nouvelle ?

La Sécurité Sociale ne rembourse pas les soins shiatsu ce qui freine encore beaucoup de gens pensant que les soins médicaux doivent être pris en charge par la société.

La CPAM ne pourrait inclure ce type de soins dans le champ des remboursements car le shiatsu est considéré en France comme une méthode bien-être et non comme une médecine. Le système français de soins : communauté scientifique, législation française, corps médical officiel estime qu'il n'y a pas d'approche médicale dans le shiatsu.

Soulignons toutefois que le Parlement européen liste le shiatsu parmi les médecines non conventionnelles dignes d'intérêt et qu'il le "rattache" aux médecines traditionnelles d'Orient.

En conclusion, le shiatsu n'est ni médical, ni une médecine, ni une thérapie.


D'ailleurs rappelons ici que le praticien ne doit jamais se tenir dans la posture d'un thérapeute.

Restons alors dans ce cadre de bien-être et de détente, cela paraît plus sûr et plus raisonnable pour le moment.


Quel est le tarif ?

Les tarifs d'une séance sont variables. C'est vrai que payer un soin plus de 60 euros en moyenne représente un effort financier. D'autant plus dans une société où les habitudes s'orientent automatiquement vers la lecture de la carte Vitale dans un boîtier électronique ou vers un remboursement par virement bancaire dans les jours qui suivent une consultation. Aussi, le shiatsu est légiféré en France d'une certaine manière.

Les remontées de terrain par le public et les collaborations avec des professionnels de santé sur des dossiers spécifiques pourront valoriser notre discipline et informer les politiques et les dirigeants responsables de sa véritable valeur ajoutée pour notre société.

Son application dans le monde éducatif, les écoles : du primaire aux études supérieures, le monde des entreprises (qualité de vie au travail), les associations loisirs et aides diverses, les établissements spécialisés, les personnes vieillissantes est formidable.



Pouvons-nous faire baisser le tarif ?

Pour ceux qui connaissent déjà les méthodes manuelles et les pratiques corporelles sérieuses venues d'Asie comme le Tui'na chinois ou le Shiatsu japonais, la question ne se pose plus.


Ils considèrent que la détente procurée par une séance de shiatsu participe à leur bien-être, au relâchement global de leur corps et en font donc une priorité dans leur budget.

Ils s'inscrivent dans une vision préventive de leur santé.


Mais pour toutes celles et ceux qui pourraient profiter des bienfaits du shiatsu pour soulager leurs douleurs chroniques : mal au dos, épaules, nuque, crispations musculaires, insomnie, tensions nerveuses, constipations, etc… Comment faire en sorte d'éveiller leur curiosité ? Comment impulser l'envie de franchir la porte d'un cabinet ?


L'approche financière est sans nul doute incontournable. Et certains organismes l'on bien compris.



Le positionnement des Mutuelles

Il est bon de savoir que des solutions de prise en charge financière, partielle ou totale, existent.


Ce sont les mutuelles qui ont une vue des évolutions sociétales avec notamment la baisse des remboursements des médicaments, une plus haute responsabilisation de chacun, une réflexion plus grande autour des modes de vie et de consommation, une masse d'informations de plus en plus étoffée sur les connaissances du corps humain et de son fonctionnement.


Et ce sont donc les mutuelles qui proposent aujourd'hui des solutions. Les forfaits proposés par les mutuelles de santé sont souvent soumis à des conditions en fonction du contrat choisi qui se limite généralement à un nombre, entre 2 et 3 en moyenne, et un plafond par séance.




Il est toujours temps de prendre votre rendez-vous avec votre praticien SHIATSU


 

Partagez vos ressentis et commentez cet article !


sur les réseaux sociaux


Abonnez-vous à notre newsletter


pour être les premiers informés de nos offres et nouveautés du moment.



Facebook LinkedIn YouTube



Je vous invite à partager, commenter, aimer et me suggérer des thèmes d'articles de blog.




N'oubliez pas également de vous abonner à ma newsletter pour recevoir en avant-première tous mes articles de blog, des remises, des bons de réduction et être tenu informé de mes nouveaux services.





37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout